Salut, c’est Ahriane ! Tu peux m’appeler Ahri.

C’est moi qui gère la page de présentation des tomes de « Théa Davis ». Théa est un peu submergée, Cameron m’a clairement signifié qu’il avait autre chose à faire, Liam a préféré s’occuper d’une autre page, Dan est déjà en charge de tooouuut le système du site, et Sunny… Sunny quoi ! Il vaut mieux qu’elle ne touche jamais à un ordinateur ! Alors c’est moi qui m’y colle ! Allons-y :

Pour le moment, ta série de fantasy préférée (on a le droit de rêver hein !) compte 2 tomes. Mais ! L’auteure Caroline n’a pas prévu de s’arrêter de sitôt, et aux dernières nouvelles elle hésitait entre un total de 10 et 12 tomes.

Tome I :
La Confrérie des sang-mêlé

Le tome I, c’est la fusion de l’idée et de la plume. C’est le grand pas, enfin. Un rêve, une couleur, une marque étrange, la foudre qui frappe le sol… Et une épopée a jailli.

Caroline avait le désir, je crois, de poser des questions sur le prix de la liberté, et de la différencier du libre-arbitre. La lutte se nourrit d’amitié, de courage. Elle peut détruire l’un et l’autre parfois, mais tant que subsiste une lueur de détermination, elle continue. 

Cette lueur est dans les yeux de Théa.

Aperçu TOME 1

SYNOPSIS

« Théa, bientôt 16 ans, se réveille en suffoquant : elle vient de faire un rêve prémonitoire terrifiant. Dès lors, sa vie bascule. A peine a-t-elle découvert son pouvoir qu’elle est envoyée de force au sein d’une confrérie secrète qui évolue entre science et magie, et dont les chevaliers, dotés de pouvoirs surhumains, veillent à l’équilibre de l’Histoire et du monde. Mais Théa et ses amis sont vite confrontés à la dangereuse réalité : la Confrérie est menacée par un Ordre malfaisant mené par le traître Jonas.

Dès son arrivée au château, Théa est victime d’une transformation génétique inexplicable, et commence à développer de nouveaux pouvoirs dévastateurs. Une question s’impose alors : Théa descend-t-elle vraiment de cet Ordre de chevaliers ?

Luttant contre les hommes de Jonas, mais aussi contre une menace invisible qui gronde au fond d’elle-même, Théa se mettra en quête de la vérité sur les mystères de la Confrérie et sur ses propres origines. Ses découvertes réveilleront de funestes prophéties.

Et si les légendes immémorielles reprenaient vie ? »

Tome II

Le Tome II fait directement suite au premier, dans la mesure où à l’origine, ils ne formaient tous deux qu’un seul et unique tome, de près de 800 pages ! Caroline a été obligée de le couper en deux, et pouf voici que le Tome II était né ! 

Blague à part, ce deuxième roman pousse encore plus loin la réflexion sur l’essence de la liberté en l’alliant à la dimension morale. La morale, c’est ce qui incitera les personnages à œuvrer à la fois pour et à l’encontre de la liberté, sans qu’ils s’en aperçoivent.

Jusqu’à ce que Théa ait l’illumination.

SYNOPSIS

« De retour de leur quête, Théa et ses amis sont sous le choc : la Confrérie vient d’être attaquée, et plusieurs apprentis ont été enlevés ! Cette fois, ç’en est assez. Il faut se battre ! Mais pour des raisons obscures, les Maîtres refusent l’affrontement, et Théa sent le voile d’un terrible secret tomber sur le château. Ses rêves prémonitoires annoncent la mort et la dévastation, et la force maléfique qui grandit au fond d’elle est de plus en plus incontrôlable.

Alors que les chevaliers se préparent à subir l’ultime attaque de Jonas, une découverte fait ressurgir les doutes de Théa sur son identité. Pourtant, dans les yeux de verre du mystérieux Alias, la vérité sur sa métamorphose et ses origines se tient là, prête à éclater au grand jour, comme la foudre crève le ciel…

Pour tenter de sauver la Confrérie et percer ses derniers mystères, Théa devra enfreindre toutes les règles.

Et si le secret des Maîtres avait un lien avec ses propres pouvoirs ?« 

%d blogueurs aiment cette page :